Just Another Useless Blog… My Life, by PsK

22Août/072

Lundi 20/08/2007 : le grand départ

Lorsque j’ai finalement du passer les derniers contrôles avant de monter dans l’avion, et que par ce fait je me suis séparé d’Aurélie, j’ai vraiment senti une énorme boule dans ma gorge, et le fait qu’elle m’ait sauté dessus en larmes n’a pas vraiment arrangé les choses…

Quoi qu’il en soit une fois le contrôle policier passé, j’ai pu garder l’image de ma chérie souriante et me faisant des gros signes, les yeux tous rouges et bouffis, avant de monter dans cette boite de conserve qui me conduirait loin d’elle…


L’avion, c’est sympa, je n’ai pas eu peur, et je ne suis pas claustrophobe (c’est déjà ça !), j’étais impressionné par la poussée au décollage, et la décompression n’est pas si importante que ça. Les zones de perturbations non plus : pour ceux qui ont goûté à la vienne dynamique au Futuroscope, c’est kifkif ! Bon, évidemment, i l ne faut pas se dire qu’il y a 12km de vide en dessous de nous…

Nous avons eu le droit à un repas et plusieurs collations, le service était vraiment bien : le moindre problème, quelqu’un s’occupait de nous.


Nous avons profité de ces repas chacun à sa façon évidemment! ;-)

Seule déception concernant l’avion : j’aurais pensé l’habitacle plus spacieux. C’est plus petit qu’un TER ! Enfin, bon, ça a quand même une sacré gueule vu de dehors, je n'ai même pas pu caser le zing dans mon objectif là d'où j'étais!

Au bout de 7h25 de vol, nous voilà atterris à Montréal, sacré aéroport ! Après avoir rempli quelques formalités et avoir acheté un adaptateur secteur, nous voilà en quête d’un taxi. Pas de souci, ici aussi, on s’est occupés de nous, un agent de l’aéroport nous a commandé un taxi Van avec suffisamment de place pour notre « fret ».

Une fois en dehors de l’aéroport, on reconnaît tout de suite le sol américain : grosses voitures et signalisation bien différente.

Le taxi arrive enfin, pas vraiment causant (immigré oblige) on se débrouille pour lui faire comprendre où on va, on charge les bagages, et c’est parti.

Durant le trajet (environ 20min), personne ne parle, muet par l’étonnement de tant de changement et par la fatigue. On en prend plein les yeux à chaque instant : par les vitres du Van, des trucks, des grosses voitures sportives, des immenses plaines vertes, des usines désaffectées, des maisons typiques nord américaines et tout un paysage s’engouffre dans nos rétines.

Une fois devant l’auberge, la galère commence : pas de réception, après 15min d’attente, on décide de tenter notre chance ailleurs, et nous voilà partis pour une promenade de 3Km dans le centre ville, chargé chacun de ses 50Kg de valises.

J’en profite au passage pour m’acheter une carte téléphonique 5$ pour 1000minutes en Europe et appeler ma petite chérie pour la réconforter, en fait, c’est surtout moi qui ai été réconforté de voir qu’elle allait bien !

Arrivés non sans mal à la seconde auberge, on constate que dormir ensemble dans une salle fermée ne vas pas être aussi facile finalement… Les remords commencent à arriver, on se rend compte qu’on est partis un peu les mains dans les poches…

Tout compte fait, pendant que Ronan s’occupe de réserver à cette auberge (bien qu’en dortoirs, on aura quand même le wifi comme consolation), je vois un petit hôtel : l’Armor Manoir Sherbrooke, et décide avec Sébastien d’y rentrer jeter un œil.

Accueil super sympa, même si en voyant la décoration je m’attendais à un truc plutôt cher (déco Versailles en balsa inside), la patronne m’explique tout sourire qu’on va pouvoir s’arranger, et me montre une chambre trois lits, avec sanitaires privatifs, pour 100$ la nuit, soit 33$ par personne déjeuner inclus (en fait, il est offert !), ce qui fait 8$ de plus qu’une auberge, mais au moins, nous aurons notre propre chambre et nos affaires seront en sécurité !

Je reviens vers les potes, une larme de joie à l’œil, et après que Ronan ait annulé sa réservation, nous emménageons. S’en suit une petite douche, une petite pause, et un petit tour du quartier plus bouffe dans un burger local bien crade et dont nous avions du mal à comprendre le serveur !

Rentrés à 20h, crevés et les jambes lourdes, on se pose devant la télé : émissions bidons et real tv américaines au menu (ils ont également une Star Ac’, un Loft Story et un truc du genre plus belle la vie en local bien sûr !).

Quelques clichés de notre chambre d'hotel :

Et voici des photos de l'hôtel et de sa rue :

L'acces Internet dans le "hall" de l'hôtel, avec Seb dessus (plan du métro sous Google map on dirait)...

Le bureau de la réception,
avec vue sur la rue...

La façade (en partie) de l'hôtel

La rue (Sherbrooke Est, direction Ouest)

Et direction Ouest

Les couloirs du rez-de-chaussée

La cabine téléphonique qui me permettait de rester en contact avec ma chérie

Et enfin, les saletés de prises électriques (adaptateur acheté à l'aéroport, 5,99$ hors taxe)

Posted by PsK

Commentaires (2) Trackbacks (0)
  1. Hello !

    Ah, ces saletés de prises à la con en 110V. Pas eu de mal à trouver l’adaptateur j’espère ?

    Sinon, sympa l’hotel.

    PS : le $canadien, il fait quoi en € ?

  2. Y’avait des adaptateurs a l’aeroport, 5,99$

    un dollar canadien, c’est environ 0,73Euros je crois…


Laisser un commentaire

;-) :P mdr ^O^ ^^ :] :ROLLEYES: :| :S b-) O_0 :CRAZY: =/ :CRY: :EVIL: :TWISTED: :LOVE: :UNLOVE: more »

Trackbacks are disabled.